jeudi 14 novembre 2013

[Kawaii desu~] Shuhei Yoshida (Sony) souhaite sincèrement que la Wii U rencontre le succès



Shuhei Yoshida, président de Sony Computer Entertainment Worldwide Studios, n’a pas sa langue dans sa poche. Il l’utilise même pour dire des choses gentilles sur Nintendo et la Wii U.



Bon, on fond, on le sait, il est sympa Shushu. Il répond aux quidams sur Twitter, il aime bien faire des vidéos pour se moquer (gentiment) de la concurrence ou faire des références culturelles des internets.

Dans une interview vidéo accordée à IGN il y a deux jours, Shushu s’est exprimé sur ce qu’il pense deNintendo et plus précisément de la Wii U. Attention, c’est choupi.


[Nintendo] fait de bons jeux amusants et familiaux.

[...]

Je pense que Nintendo et nous sommes plus ou moins dans le même bateau. Nous avons besoin que Nintendo réussisse, afin de nous aider à initier de nombreux joueurs aux manettes. Car nous pensons que les sticks et les boutons sont toujours des choses importantes dans les jeux.

Awww. C’est sympa. Il a même précisé qu’il adorait la Wii U, qu’il en a deux à la maison et qu’il y jouait régulièrement avec ses filles. Choupi Yoshida est choupi.

Shushu voit donc d’un très bon œil la Wii U qu’il considère comme un pont intéressant entre le grand public, celui qui joue exclusivement sur smartphone à Candy Crush et à Angry Birds et les consoles plus hardcore comme la PS4.

Il est vrai qu’étant donné le positionnement des consoles qui arrivent sur cette génération, on se dit que celui de la Wii U n’est pas le plus compliqué. Depuis les multiples revirements de politique de la Xbox One, elle et la PS4 jouent vraiment sur le même terrain. Du coup, il est plus concevable de s’acheter une Wii U et une PS4, ou une Wii U et une Xbox One, plutôt qu’une Xbox One et une PS4. Aucune raison donc que chez Sony, on ait à se méfier particulièrement de la Wii U.

Peut-être aussi que Shushu se sent solidaire de ses compatriotes japonais chez Nintendo. Peut-être aussi que Shushu est amoureux secrètement de Satoru Iwata, mais qu’il n’ose pas encore lui dire…
Une erreur est survenue dans ce gadget