lundi 11 novembre 2013

Activision admet que le lancement de Call of Duty: Ghosts est moins bon que celui de Black Ops 2



Malgré un départ tonitruant, les ventes de Call of Duty: Ghosts ne seraient pas à la hauteur de son aîné. C’est du moins ce qu’a déclaré le chef financier d’Activision.





Trois jours après sa sortie, les chiffres de ventes de Call of Duty: Ghosts ont de quoi faire rêver de nombreux éditeurs. Habituée à battre des records, la firme a dû cette fois-ci déchanter (enfin, façon de parler). Lors de la dernière réunion d’actionnaire, Dennis Durkin, chef financier d’Activision s’est exprimé sur la situation.


Les années de transition vers une nouvelle console sont volatiles, et difficiles à prédire financièrement. Nous avons distribué aux magasins pour un milliard de dollars de Call of Duty: Ghosts en day one au prix moyen du marché. Comme on pouvait s’y attendre, et à cause de cette phase de transition (et de la distribution numérique), les chiffres sont moins bons que l’année dernière.

Durkin n’oublie évidemment pas de signaler que ces chiffres sont «exceptionnels», et que l’arrivée des prochaines consoles va grandement bénéficier à Activision et à la franchise.


Cette année, la courbe des ventes sera différente grâce au lancement des nouvelles machines, mais aussi grâce au Black Friday (période de solde à la fin du mois de novembre aux U.S.A). C’est malgré tout une très grande réussite, et cela montre l’immense confiance que nous font nos partenaires de vente, ainsi que la force de cette franchise.



Le problème de Call of Duty: Ghosts touche également les derniers Battlefield 4 et Assassin’s Creed IV: Black Flag, dont les ventes sont moins bonnes que les années précédentes. Ces chiffres devraient néanmoins augmenter lors de la sortie de leurs déclinaisons next-gen.
Une erreur est survenue dans ce gadget